Sur une table, dans sa loge, une partition grande ouverte. On y voit des guirlandes de notes et des éléments surlignés au Stabilo Boss. Absorbé dans sa réflexion, Peter Eötvös s’interrompt un moment, le temps d’accorder une interview et d’évoquer son travail de compositeur. Né en 1944, il a écrit dans tous les genres possibles et imaginables, musiques de film (pour gagner sa vie), musiques électroniques, opéras et musique instrumentale. Créé en novembre dernier à Berlin, son opéra Sleepless convoque l’univers de Jon Fosse. Une histoire d’individus rejetés de partout, en marge de la société.