Ned Dunstan se rend au chevet de sa mère, un pressentiment lui ayant laissé deviner la gravité de la situation. Chaque année, à cette période qui coïncide avec son anniversaire, il est surpris par une vision faisant allusion à un certain M. X, dont la fréquentation ne doit pas être un plaisir. Lorsque sa mère meurt, Ned enquête: il sait avoir un frère jumeau dont tout le monde, jusqu'ici, s'est escrimé à lui cacher l'existence. Surtout que la propre famille de Ned, ces oncles et tantes qui s'agitent autour de lui, semble particulièrement mystérieuse. Peter Straub est le gentleman du fantastique américain: des personnages toujours intelligents, une écriture sophistiquée, une manière séduisante d'empoigner les thèmes les plus rebattus… Mais sa manie de vouloir atteindre l'essence du classicisme dans chacune de ses histoires fantastiques se révèle risquée. L'expérience avait réussi avec Ghost Story, qui renouait avec les murmures affolés et la peur poussiéreuse des contes de fantôme du XIXe siècle: ici, où Straub vise un Horla ou un William Wilson, les volutes de l'intrigue finissent par faire écran.