série

«Peur sur le lac»: méfions-nous d’Annecy (et de la Suisse)

TF1 dévoile ce jeudi soir sa nouvelle série lacustre, en Haute-Savoie. Où les gens tombent comme des mouches. Une réjouissante glissade du polar au thriller

Lorsqu’on se pose un moment sur un ponton du lac d’Annecy, il ne faut pas trop tarder, sous peine de se prendre un bateau en pleine figure. La zone est dangereuse, d’autant que les policières elles-mêmes conduisent comme des maboules. Voilà les premières leçons de Peur sur le lac, nouvelle série TF1 qui, après Le Mystère du lac et Le Tueur du lac – on aime les plans d’eau, chez TF1 –, a pour mission de captiver aussi la capitale. Le feuilleton passe ces jours sur la RTS puis sur la grande chaîne privée française.

D’abord, c’est policier

L’objet est curieux. Ecrite par Jérôme Cornuau, Didier Le Pêcheur et Nicolas Douay (le premier est à l’origine de l’aventure lacustre), la série commence donc dans le registre policier. Le pilote d’un bateau, qui revendait des bijoux arrachés aux hôtes du centre de migrants local, plante son navire dans un ponton. Il est peu bien, les veines du cou violettes, du sang au nez et, au final, l’intérieur des organes en hémorragie générale.