Pierre Assouline est un invité régulier de la Société de lecture à Genève. En ce 27 septembre à 12h30, le journaliste, biographe, romancier et membre de l’Académie Goncourt y donne une conférence où il est question de son dernier roman, Le Paquebot, mais aussi, un peu, du Prix Goncourt et encore, dans une coda improvisée, de Jean-Luc Godard, rencontré à Rolle dans les années 1990 dans des conditions rocambolesques. Dans le salon jaune, Pierre Assouline parle une heure trente sans notes ou alors quelques mots clés jetés sur un bout de papier. On apprécie la faconde maîtrisée et l’art de tenir l’auditoire en haleine sans se départir d’une urbanité qui séduit en un tour de main.