C’est un livre hommage, presque une biographie. Pierre Keller. Le titre se résume à un nom, nul besoin de périphrase. A l’intérieur, les chapitres déclinent l’œuvre de l’ancien directeur de l’ECAL, désormais président de l’Office des vins vaudois. Ses débuts comme graphiste, ses polaroïds, ses jobs de chauffeur de taxi et d’enseignant… Les textes sont signés par d’anciens collègues, des critiques d’art ou des commissaires d’expositions. Une quarantaine de photographies prises par Pierre Keller ponctuent l’ouvrage. Croupes de chevaux et sexes d’hommes.