Cinéma

«Et au pire, on se mariera»: Aïcha, Aïcha, écoutons-la

La Canado-Suisse Léa Pool suit dans «Et au pire, on se mariera» le parcours chaotique d’une jeune fille en manque affectif

On ne peut pas dire que Léa Pool, cinéaste genevoise installée au Québec, manque d’idées. Trois ans après La Passion d’Augustine, fiction sur un couvent catholique dirigé par une sœur mélomane et menacé de fermeture, une année après Double Peine, documentaire sur des femmes emprisonnées alors qu’elles ont de jeunes enfants, voilà qu’elle nous revient déjà. Pour raconter, dans Et au pire, on se mariera, l’histoire d’Aïcha, une adolescente en rupture tombant amoureuse d’un jeune adulte qui, pense-t-elle, va pouvoir en faire sa princesse et la sortir de son quotidien fait de disputes et d’errances en patins à roulettes.

Le récit repose sur trois temporalités: l’interrogatoire que subit Aïcha à la suite de son arrestation, montrée dans la première séquence, ses relations à sens unique avec Baz et conflictuelles avec sa mère, et enfin la blessure d’enfance qui l’a amenée à adopter un comportement rebelle. Las, ces trois temps s’imbriquent relativement mal et rendent la narration problématique tant on peine dès lors à appréhender le personnage d’Aïcha, complexe, multiple, mais dont on se détache paradoxalement vite. La jeune comédienne Sophie Nélisse (Monsieur Lazhar, La Voleuse de livres) a beau ne manquer ni de charisme ni d’abattage, elle ne parvient pas à faire de la jeune fille autre chose qu’une caricature d’ado en colère.

A lire: Le Québec à l’heure du dégel et du dévoilement

Dès qu’on a compris qu’Aïcha a tendance à s’arranger avec la réalité et que la mise en scène ne va pas se départir d’une approche démonstrative faisant d’un beau-père la clé du dérèglement affectif dont souffre l’héroïne, le film est joué. Dès lors, il n’en finit pas de finir, laissant le spectateur sur le bas-côté.


Et au pire, on se mariera, de Léa Pool (Canada, Suisse, 2017), avec Sophie Nélisse, Jean-Simon Leduc, Karine Vanasse, Mehdi Djaadi. 1h31.

Publicité