Festival

Tous les plaisirs sous un tilleul

A Villars-sous-Yens, le Tilleul Festival associe joies de bouche et plaisirs d’oreilles. Brève présentation

L’anecdote était relayée par nos confrères de La Côte au début de ce mois: en 2009, Eric Petit, vigneron à Villars-sous-Yens, propose à des amis musiciens de jouer deux ou trois notes à l’ombre de l’imposant tilleul qui a pris racine sur ses terres. Dix ans plus tard, le coup d’un soir a fait un effet bœuf et s’est transformé en un Tilleul Festival étendu sur trois jours et neuf concerts pour sa très prochaine édition 2019 (du 22 au 24 août).

Tromblon

Des concerts (on y revient), mais pas que. Organisée par un poil à gratter nommé Murbac (Mouvement utopiste et réaliste pour une biodiversité alimentaire et culturelle), la manifestation répond à une devise maison: «Des aliments qui se mangent, une culture qui démange!» On le comprend, le Tilleul Festival est aussi pensé pansu: ici, le vigneron, le brasseur et le cuisinier sont entendus comme des maillons aussi importants pour la réussite d’une soirée que le guitariste, le chanteur, ou le joueur de tromblon. Les organisateurs le disent eux-mêmes, leur but est d’offrir chaque soir des concerts et «un repas de grande qualité» – dans un esprit local et «écoresponsable», c’est bien le moins.