«En Italie, la cuisine et la politique ne peuvent pas être séparées.» Cette réplique de Spaghetti bona fide résume à elle seule le menu de cette farce culinaire signée Matteo Emilio Baldi, jeune auteur argovien. Au centre du plateau du Poche, un îlot de cuisine, lieu de toutes les tambouilles, sexuelles, politiques et gastronomiques.