En 2020, lorsqu’elle a reçu, à sa grande surprise, le Prix Nobel de littérature, la poétesse américaine Louise Glück était quasiment inconnue en francophonie. Aux Etats-Unis pourtant, elle avait été distinguée à de nombreuses reprises, notamment par une «médaille nationale des sciences humaines» remise par le président Obama en personne.