Un monde qui pleure et saigne, mais poursuit sa route. Une noirceur assumée rachetée par une profonde humanité. C’est ainsi que nous apparaît, sans pathos et dans une sorte d’émerveillement grave, le réel transfiguré par la plume d’Avrom Moshè Fuchs (1890-1974). Ecrite en yiddish, son œuvre essentiellement composée de nouvelles était restée jusqu’ici inédite en français. Les Editions Buchet-Chastel nous permettent aujourd’hui de prendre toute la mesure de son talent. Les textes réunis dans Sous le pont et autres nouvelles sont issus de différents recueils et témoignent de la diversité de son écriture et de ses thèmes, qui traduisent la complexité d’un monde tantôt urbain, tantôt rural, mais le plus souvent régi par la violence et dominé par l’extrême pauvreté.