Après une quinzaine d’années d’hibernation, Les Innocents avaient repris en 2013 du service pop. De petits bars en scènes confinées, le tandem originel, composé de J. P. Nataf et J.-C. Urbain, avait ravivé en catimini les souvenirs d’un répertoire bon chic, bon genre, avant de sceller deux ans plus tard leur retrouvaille par un album nommé Mandarine.