Avec délicatesse et sensibilité, le philosophe français Jean-Philippe Pierron déploie dans son dernier livre une philosophie du soin, celui-ci étant pris dans un sens qui va bien au-delà du strict cadre médical qui lui avait donné sa première impulsion. Le soin se dit de toutes les relations qui, d’une manière générale, font tenir notre monde ensemble; relation attentive qui, outre le domaine thérapeutique, trouve son site tant dans les relations de travail, dans l’architecture urbaine que dans notre relation à la nature. Le soin, c’est donc une forme de relation au monde, caractérisée par le souci de l’autre et une certaine forme de disponibilité à ce qui advient.