Coup de balai au Théâtre du Bolchoï à Moscou. Le président Vladimir Poutine a limogé Vladimir Vassiliev, ex-danseur étoile et directeur artistique de la fameuse institution russe depuis cinq ans. Vladimir Poutine a également décidé que la rénovation du théâtre débuterait l'an prochain. Coût prévu du chantier: 320 millions de francs environ.

Ces mesures interviennent à un moment critique de l'histoire du Bolchoï. Réputé dans le monde entier pour sa troupe de ballet et ses spectacles lyriques, l'institution manque cruellement de moyens financiers. L'étoile du Bolchoï a d'ailleurs beaucoup pâli ces dernières années. Symbole de cette décrépitude: le bâtiment montre des signes de vieillissement flagrants, malgré le ravalement de sa façade il y a trois ans. Plus grave, la critique déplore la fadeur et le conformisme des spectacles proposés.

La tâche du futur directeur, pas encore nommé, s'annonce donc difficile. «Il faut un vrai manager à la tête du Bolchoï», a déclaré le ministre de la Culture Mikhaïl Chvydkoï. «Nous ne mettons pas en cause le programme artistique de ce théâtre, bien qu'il soit très critiqué. Nous voulons avant tout modifier le système de gestion», a-t-il encore dit. Selon le Ministère de la culture, le nouveau patron du Bolchoï pourrait bien être Anatoli Iksanov, responsable de la chaîne publique culturelle Koultoura et ancien directeur du Grand Théâtre dramatique de Saint-Pétersbourg.

Du côté des artistes de la grande maison, les réactions sont contrastées. Le décorateur en chef du Bolchoï Sergueï Barkhine a par exemple annoncé sa démission. Le journal Kommersant a également dénoncé les conditions dans lesquelles ce renvoi a été décidé, estimant que «toute l'opération s'était déroulée dans la plus pure tradition soviétique».

LT