La Liberté rapporte que le président américain Donald Trump est le mystérieux investisseur qui se cache derrière le mégaprojet immobilier de la Châtelaine à Gletterens, dans la Basse-Broye (FR), estimé à 120 millions de francs. Une information repêchée par le quotidien dans un soi-disant tweet sibyllin du 45e président des Etats-Unis: «J'ai trouvé ma petite maison dans la prairie», évoquant ce que l'on appelle aussi la «villa bunker», construite en 1976.

A lire aussi: «Fake news» et spaghettis

On reste dans le canton de Fribourg avec Le Matin qui annonce que le niveau d'eau des fontaines de la ville de Fribourg baisse depuis plusieurs mois pour une raison mystérieuse. L'enquête du quotidien orange montre qu'il s'agit d'un groupe de voleurs d'un autre canton qui voulait profiter gratuitement de l'eau particulièrement pure, parce que non filtrée chimiquement, en venant la voler la nuit.

Poutine à la Tchaux

L'Impartial nous apprend que le président russe Vladimir Poutine a fait un bref passage dimanche dernier à La Chaux-de-Fonds, salué par le Conseil communal à l'aéroport des Eplatures. L'homme fort de Moscou est venu discrètement rendre hommage à Vladimir Illitch Oulianov, dit Lénine, pour le 100e anniversaire de sa conférence au Cercle ouvrier. M. Poutine a visité l'actuelle exposition sur l'utopie soviétique au Musée des beaux-arts.

A lire aussi: «Fake news», la contre-attaque

Dans L'Express et L'Impartial, on découvre un projet fou dans le domaine du patrimoine: le dallage, couleur grise, du jardin du cloître de la Collégiale de Neuchâtel. Il s'agit de la première étape d'un «incroyable» projet artistique qui devrait se prolonger jusqu'en 2018 et toucher aussi la toiture et les façades de l'emblématique bâtiment de Neuchâtel.

Autre révélation des mêmes journaux: Neuchâtel a été désigné comme «Ville du Goût 2017» et propose dans ce cadre-là un régime collectif "facile et sans effort" à tous ses habitants... s'inspirant des ours.

Opération«Moutons Nez Noir»

Zermatt Tourisme y va aussi de sa plaisanterie avec un communiqué de presse annonçant un travail de pionnier dans la célèbre station au pied du Cervin: cet été, des essais pilotes seront effectués avec l'intégration de moutons dans le sauvetage alpin. Certains moutons sont déjà formés pour rechercher de façon autonome des randonneurs blessés en terrain alpin, de sorte qu'ils puissent être sauvés dans un délai optimal. L'opération a pour nom de code: «Moutons Nez Noir».