Dans le grand carrousel de la sélection des prix littéraires où à peine une dizaine de romans
(sur les 490 publiés) seront finalement primés, les romancières suisses (et leurs éditrices) se distinguent. Récapitulatif pour celles et ceux qui auraient manquer les premiers épisodes: Sarah Jollien-Fardel se trouve dans la première sélection du prix Goncourt, annoncée le 6 septembre, pour Sa préférée (éd. Sabine Wespieser), roman situé dans le Valais des années 1970-1990. Le 8 septembre, la primo-romancière a obtenu le prix Fnac, une distinction qui lui vaut d'être d'emblée sélectionnée pour le Goncourt des Lycéens.