Le romancier Luc Lang, finaliste malheureux du Femina, a remporté vendredi le prix Médicis pour La tentation (Stock). Son roman sombre et puissant raconte, à hauteur d'homme, l'histoire d'un monde en train de s'effondrer, a annoncé le jury.

Lire aussi la critique du «Temps»: «La Tentation»: requiem pour une morale en fuite

Le Médicis étranger a été attribué à l'Islandaise Audur Ava Olafsdottir pour Miss Islande, traduit de l'islandais par Eric Boury (Zulma). Le Médicis essai a été attribué à Bulle Ogier et Anne Diatkine pour J'ai oublié (Seuil).