Netherlands Dans Theater II

Le chorégraphe Jirí Kylián a divisé sa troupe en trois. Le Netherlands Dans Theater I (NDTI) réunit 32 danseurs de haut vol. Depuis 1978, s'est ajouté le NDT II qui accueille les meilleurs talents entre 17 et 22 ans. Enfin, depuis 1991, le NDT III démontre que les danseurs de plus de 40 ans tiennent encore le haut de la scène. C'est le NDT II qui fait le voyage en Suisse avec trois spectacles, dont Match. dancerun.6 du Genevois Foofwa d'Imobilité. Genève, Grand Casino, 17 avril.

Aterballetto

Compagnie néo-classique italienne de standing, Aterballetto se produit pour la première fois en Suisse avec Step Text, une pièce que William Forsythe a créée pour la compagnie sur une musique de J.-S. Bach, ainsi que deux chorégraphies de Mauro Bigonzetti, Les Noces de Stravinski et Cantata, portée par des chants traditionnels napolitains.

Lausanne, Opéra de Lausanne, 21 avril; Monthey, Théâtre du Crochetan, 23 avril; Neuchâtel, Théâtre du Passage, 25 avril.

Youngsters

Swiss Youth Dance existe depuis 1999 et s'inspire d'un modèle anglais: faire de la danse un outil de développement pour les jeunes. Le Collectif Marchepied donne pour sa part depuis quatre ans la possibilité à de jeunes amateurs d'accéder au niveau semi-professionnel en créant des spectacles. Ces deux ensembles proposent un spectacle en commun sur le thème de l'indépendance.

Lausanne, Sévelin 36, les 23 et 24 avril.

Ballet Gulbenkian

Le Ballet Gulbenkian de Lisbonne propose une soirée des contraires avec White de Paulo Ribeiro, suivi de Delicado du Suisse Gilles Jobin. Danse d'hommes très athlétique, White s'élabore au son des bandonéons. Pour Delicado, Gilles Jobin, adepte d'une danse organique et introvertie, n'a choisi que les femmes du ballet lisboète pour explorer l'effroi immémorial qui saisit les mères devant les catastrophes.

Lausanne, Métropole, 1er mai; Genève, Grand Casino, 4 mai.

Urban Tap

Pour la première fois en Suisse, le performer américain Tamango et son combo ouvert aux quatre vents rythmiques convoquent la capoeira brésilienne, le hip-hop du Bronx, les déhanchements hawaïens et les pleins et déliés sonores des claquettes.

Bienne, aula de l'Ecole professionnelle, 29 avril; Moutier, salle de Chantemerle, 1er mai; Genève, Forum Meyrin, 4 mai; Viège, La Poste, 5 et 6 mai.

Drift

Comme Alias à Genève, Drift connaît le goût des tournées au long cours. Les Zurichois manient aussi volontiers les élans surréalistes lors d'échappées très théâtrales. Dans Les Finalistes, des personnages en marge savourent leur accession à la finale dans on ne sait quel jeu, à moins qu'il ne s'agisse du dernier tour de piste avant le baisser de rideau de l'existence.

Lausanne, Sévelin 36, 6 mai; Fribourg, Espace Moncor, 13 mai.

Sankai Juku

Corps poudrés de blanc, et expressivité paroxystique, Sankai Juku compte parmi les plus prestigieuses compagnies de butho au Japon. Ushio Amagatsu propose ici Unetsu, un hommage à l'œuf, matrice de la forme originelle.

Neuchâtel, Théâtre du Passage, 6 mai; Fribourg, Espace Moncor, 8 mai; Genève, Bâtiment des forces motrices, 10 mai.

Alias

Caroline de Cornière et Guilherme Botelho poursuivent depuis dix ans une ambition de par le monde: signer une danse directe, à fleur du quotidien, soucieuse d'entrer en communication avec le public. Vaguement derrière se base sur les souvenirs de jeunesse de l'écrivain genevois Georges Haldas.

Lausanne, Sévelin 36, les 8 et 9 mai.

Eye in all

Les chorégraphes néerlandais Andrea Leine, Harijono Roebana et Ton Simons ont tous trois fait vœu d'abstraction. Face aux mêmes pulsations d'un ensemble de percussions, ils livrent chacun leurs visions du découpage du temps, de la lumière et des corps.

Bienne, aula de l'école professionnelle, 8 mai.

Festival Steps, du 15 avril au 16 mai (Rens. et loc. 0848 870 875 et http://www.steps.ch).