Si l’on en croit Philip Kolb, qui consacra sa vie à éditer les 21 volumes de la Correspondance de Proust, les 5000 lettres qu’il publia ne représentaient qu’à peine un vingtième de celles que Proust rédigea. D’après ce calcul, il existerait donc quelque 100 000 lettres de l’auteur d’A la recherche du temps perdu. On n’en trouvera que 627 dans l’anthologie que publient les Editions Plon par les soins de la fille de Philip Kolb et de deux de ses collaboratrices les plus proches.