Cinq âmes dans le brouillard, un thérapeute troublé, un divan. Et un raz-de-marée. En thérapie, série d’Arte qui suit les séances hebdomadaires d’un psychanalyste parisien au lendemain des attentats du Bataclan, est l’événement télévisuel de ce début d’année. Bien que sortie plus de dix ans après son célèbre pendant américain In Treatment, cette adaptation française du concept israélien BeTipul a tout de même trouvé son public. Avec plus de 15 millions de vues sur le site de la chaîne en trois semaines, Arte se félicite d’un «succès phénoménal». Particulièrement salués, Frédéric Pierrot en Dr Dayan, professionnel rongé par ses démons, ainsi que des échanges crédibles – écrits après consultation d’un vrai psychanalyste, ont révélé les scénaristes.

Lire aussi: «En Thérapie», la France sur le divan