les nourritures électroniques

Quatuor dans les cordes

La Juilliard School de New York, école de prestige symboliquement lovée entre le Metropolitan Opera et le Lincoln Center, poursuit un remarquable déploiement numérique. Après la publication d’une application permettant de suivre en coulisses divers projets menés par les étudiants, c’est le Juilliard String Quartet qui propose une plongée dans une des grandes pages du répertoire – La Jeune Fille et la Mort de Schubert – par le biais d’une nouvelle app pour iPad et iPhone. Un excellent guide qui s’adresse aux oreilles autant qu’aux yeux

«Juilliard String Quartet – An Exploration of Schubert’s Death and the Maiden» propose de faire connaissance avec la formation légendaire, fondée en 1946 par quatre étudiants (les membres se sont renouvelés avec le temps), mais aussi d’approcher l’œuvre sous des angles inédits: outre une captation filmée, on peut aussi faire défiler la partition en temps réel, visualiser les mouvements de chaque instrument grâce à un ingénieux système de pastilles lumineuses, et même isoler l’une ou l’autre des quatre voix afin de développer une écoute plus analytique.

L’app donne aussi à entendre le lied original (interprété par la mezzo Avery Amereau), dont Schubert a tiré la version pour quatuor à cordes – judicieuse mise en regard. Des textes didactiques présentent le contexte historique et esthétique dans lequel écrivait Schubert. Mais le plus intéressant, ce sont les commentaires des interprètes eux-mêmes, répartis au fil des moments clés de la performance, qui ouvrent de belles perspectives sur leurs intentions musicales.

«Juilliard String Quartet – An Exploration of Schubert’s Death and the Maiden», pour iPhone et iPad, environ 15 francs