Sur la scène du Théâtre de la Grenette à Vevey, dans la pénombre, trois jeunes femmes en noir et bleu scandent la profération de Jacques Roman. Ecrivain, il a composé les chants de J'étais Baromètre (à paraître dans la collection Mini-Zoé). Acteur, il les dit en accord avec les voix des trois Parques qui l'accompagnent. A moins qu'elles ne figurent le chœur d'une tragédie contemporaine? La poésie de Jacques Roman est «chose solide, dure, âpre, aux arêtes aiguës, sans concession, à l'image de la vie, plus marâtre que généreuse», écrit Doris Jakubec dans sa préface. L'auteur se fait «baromètre» des basses pressions et des cyclones du temps qui court.

La «mise en voix» de ces 61 chants de six vers chacun obéit à une partition fascinante qui accompagne les mots sans redondance. Bruissements de

ramures, cris d'oiseaux, faux-bourdon, comptines enfantines, réminiscences de mélopées amérindiennes, de gospel ou de chansons russes: les pierres que les chanteuses frappent l'une contre l'autre sont les seuls instruments de ce «quatuor pour cordes vocales», né d'improvisations entre le poète et les musiciennes (Heide Blank, Edmée Fleury et Ambre Rodrigues). Le texte nomme des villes mythiques, des lieux maudits, des souvenirs d'enfance, égrène des températures précises, dessine une biographie inscrite dans l'histoire du monde.

Jacques Roman est un auteur prolixe: quatre autres livres sont annoncés dans les semaines à venir: La Chair touchée du temps, des récits publiés à La Passe du vent; Sur un Blanc Ruban de terre et d'encre, un inédit accompagné de deux rééditions aux Paupières de terre; un volume de quatre recueils dans la collection Poche Poésie aux Editions Empreintes; L'Ardeur de l'ombre, des poèmes à L'Aire.

J'étais Baromètre, une heure en poésie dans l'ombre du temps. Théâtre de poche de la Grenette à Vevey, les 11,12, 14 et 15 mars à 20 h 30, le 13 à 19 h, tél. 021/921 60 37. Le 22 mars à 21 h au Café du Soleil à Saignelégier (JU), tél. 032/951 60 37. Le 29 mars à 20 h 30 au Centre culturel du Pommier à Neuchâtel,

tél. 032/725 05 05.