Ce pourrait être des adolescents du monde ou des hommes d’affaires américains, chacun associé à sa chambre ou à son bureau. Ce sont des coiffeurs chinois et des vues de leurs logements. Le procédé, de la série et des images en diptyque, n’est pas neuf, mais toujours efficace. On compare avec intérêt ce que ces personnes donnent à voir à l’extérieur et ce que sont leurs intérieurs. Mao Yang, 19 ans, partage cette chambre de Chengdu avec un autre employé.

China - Love Cutting, Stéphanie Borcard et Nicolas Métraux, jusqu’au 17 février à l’Ancienne Gare, à Fribourg.