Traditionnel rendez-vous estival, les Fêtes de Genève s’ouvrent officiellement jeudi pour dix jours. Cette année, la manifestation tombe en plein mois du ramadan et les hôtels genevois devront composer sans une partie de leur fidèle clientèle moyen-orientale.

«Nous aurons clairement une baisse, mais on s’y est préparé», a déclaré, fataliste, le président de la Société des hôteliers de Genève Paul Muller. Les établissements du bout du lac miseront sur d’autres clients venant notamment de France, des pays de l’Est, de la Chine ou de l’Inde.

Mais ces nouveaux venus ne compenseront pas totalement l’absence d’une partie des touristes arabes. Les Fêtes de Genève sont un événement qui plaît beaucoup aux gens du Moyen-Orient, a souligné M. Muller. En juillet et en août, ces personnes, qui dépensent beaucoup, représentent 50% de la clientèle des hôtels genevois.

Encore deux ans

Les dates des Fêtes de Genève se chevaucheront encore avec le ramadan en 2012 et en 2013. Les palaces genevois pourront ensuite voir venir, car il faudra attendre trente ans pour que les deux événements se télescopent à nouveau, la célébration du ramadan se décalant chaque année que d’une dizaine de jours dans le calendrier.

Si le nombre moins important de ressortissants du Moyen-Orient à Genève est un problème pour les hôteliers, les responsables des Fêtes de Genève, pour leur part, n’y voient pas l’ombre d’un souci. Pour Christian Colquhoun, le directeur de la manifestation, la clientèle des Fêtes de Genève est à la fois locale et cosmopolite.

Les ressortissants du Moyen-Orient ne représentent qu’une petite frange des deux millions de visiteurs attendus sur dix jours. Rien n’empêche non plus les touristes musulmans de faire le ramadan à Genève durant les Fêtes, a relevé M. Colquhoun. Ils peuvent observer le jeûne durant la journée et se lâcher à la tombée de la nuit.

L’Inde se présente

Cette année, les Fêtes de Genève accueillent l’Inde en tant qu’hôte d’honneur. Le sous-continent dispose d’un imposant pavillon au Jardin anglais. Les Fêtes s’ouvrent jeudi par un concert de musique indienne et un feu d’artifice offerts par le pays hôte.

Dimanche prochain a lieu le 7e slowUp qui permet de découvrir ou de redécouvrir la campagne genevoise. Le grand feu d’artifice tiré au cœur de la Rade, qui attire chaque année près de 500’000 spectateurs, est programmé quant à lui pour le samedi 13 août.