A l’heure des bilans, Sami Kanaan, c’est Hulk. Ce jeudi, le conseiller administratif socialiste s’est senti une poignée de secondes comme le super-héros de Marvel. La porte coulissante de la gare des Eaux-Vives refuse de s’ouvrir: qu’importe ce caprice des cieux, il l’écarte d’une paluche herculéenne.

Ainsi font les bêtes politiques, au moment de lancer leur campagne. Ils s’arment de symboles, en sémiologues madrés. Le magistrat est le seul membre du Conseil administratif actuel à briguer un nouveau mandat. Histoire de lester sa candidature, il invitait la presse à découvrir son bilan à la tête du Département de la culture et du sport.