Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

soul

Raphaël Saadiq, «Stone Rollin’»

(Columbia/Sony) A l’occasion du demi-siècle de la Motown en 2009, Raphaël Saadiq s’était fendu d’un hommage vibrionnant et classieux à la soul au fil de The Way I See It…

Genre: soul
Qui ? Raphael Saadiq
Titre: Stone Rollin’
Chez qui ? (Columbia/Sony)

A l’occasion du demi-siècle de la Motown en 2009, Raphael Saadiq s’était fendu d’un hommage classieux à la soul au fil de The Way I See It. Avant cela, la blaxploitation avait subi le même sort miraculeux. Cette fois, l’Américain qui a œuvré pour Prince, Erykah Badu ou Mos Def sidère encore avec onze morceaux de bravoure se frottant aux rythmiques infernales du rythm’n’blues autant qu’à la soul. Du son à la production via les arrangements de cuivres et de cordes, Stone Rollin’excelle à pasticher l’âge d’or du rock et de la soul. Faisant resurgir tour à tour les fantômes des Temptations, des Funk Brothers ou des Rolling Stones de la première heure. Vintage rétro, mais diablement pétillant et contagieux.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps