Qui est fou? Pourquoi? Et comment le sait-on? Ratched, l’autre grande sortie Netflix du moment avec Away, ne répond à aucune de ces questions. Mais elle s’en amuse, à un degré élevé de sophistication et de comédie macabre.

Il faut exposer les sombres niveaux de cette histoire pour comprendre cette folle échappée au long des côtes Pacifique de Californie à la fin des années 1940. Couche 1: un tueur sanguinaire, en mal de vengeance, massacre des prêtres dans leur prieuré. Le gouverneur, en campagne électorale, veut absolument le conduire à sa mise à mort. Couche 2: le Dr Hanover (Jon Jon Briones), qui dirige l’hôpital psychiatrique public de Lucia, a besoin de fonds pour étendre son institution et mener ses expériences sur ses patients. Celles-ci visent notamment à éradiquer le «lesbianisme» chez des femmes aux instincts corrompus, en recourant à la toute nouvelle hydrothérapie, «qui produit de magnifiques résultats en Suisse». Les fonds nécessaires doivent venir du gouverneur. Couche 3: ancienne infirmière de guerre, qui aime s’en souvenir, Mildred Ratched (Sarah Paulson) arrive à l’hôpital et force la porte du directeur pour se faire engager. Elle est la sœur du trucideur de prêtres et compte bien lui porter assistance. Couche 4: Gwendolyn Briggs, assistante du gouverneur, tombe amoureuse de Mildred Ratched, vénération soudaine et totale que la principale intéressée repousse. Couche 5: le Dr Hanover est pourchassé par un tueur à gages.