La route serpente dans les collines de Beverly Hills, je me gare devant une résidence hollywoodienne avec palmiers, vue et, à l’horizon, le soleil qui se couche. La porte s’ouvre, et les images affluent, me replongeant dans le cinéma des années 1980 et 1990: Top Gun, Flashdance, After Hours, 9 Semaines 1/2, Leaving Las Vegas, Forrest Gump, Pulp Fiction… L’actrice qui me reçoit a illuminé certains de ces succès de l’époque et reste toujours aussi belle. On se rencontre justement pour parler d’âgisme, de sexisme et des autres manifestations d’une culture hollywoodienne dominée par des hommes. Elle s’exprime avec la fatigue de ceux qui en ont assez de se plaindre de ce qui ne change pas. Elle raconte sans colère, mais demande que son nom n’apparaisse pas. A 62 ans, elle recommence à travailler un peu: quelques séries récentes, une autre dont le tournage débutera dès que les studios pourront rouvrir. Entre les lignes, le message est clair: «Après si longtemps aux oubliettes, ça n’est pas le moment pour moi de critiquer l’industrie ouvertement.»

La femme, faire-valoir de l’homme

Peu importe après tout, elle pourrait s’appeler Rene Russo, Kelly Lynch, Elisabeth Shue, Rosanna Arquette, Jennifer Beals… voire Kim Basinger, Michelle Pfeiffer ou même Uma Thurman. Elle pourrait être Kelly McGillis. Autrement dit, une actrice oubliée au contraire de ses co-stars masculines de l’époque. Tom Cruise en tête évidemment. Sa filmographie est d’ailleurs édifiante à maints égards. Lui vieillit, mais ses partenaires féminines restent éternellement jeunes… Après Kelly McGillis, il y a eu Elisabeth Shue, suivie de Cameron Diaz, Penélope Cruz, Emily Blunt et aujourd’hui de Rebecca Ferguson, née en 1984. L’acteur aux trois Golden Globes et aux cachets mirobolants n’a pourtant pas la réputation d’être un de ceux qui exigent de ne travailler qu’avec les actrices les plus cotées ou les plus jeunes. Pour beaucoup de ses confrères, par contre, le rôle féminin avec qui ils partagent l’écran ne peut être attribué qu’à une star ou une actrice de vingt ans de moins.