Livres

A la recherche du tempo perdu

Universitaire tardif, spécialiste de Michaux, ancien activiste d’extrême gauche et artisan soixante-huitard, Jean-Pierre Martin revisite sa vie au rythme du jazz et au fil des pianos qui l’ont accompagnée

Le Real Book, apprend-on à la page 81 de l’«autopianographie» de Jean-Pierre Martin, est «un livre-culte, la retranscription scrupuleuse, par des étudiants du Berklee College of Music de Boston, de centaines de standards, de compositions, de chansons, de mélodies et de grilles harmoniques», une mine inépuisable d’inspiration pour les jazzmen, et la bible de l’auteur. Dans son propre Real Book, il rend hommage à tous les musiciens qui ont rythmé son existence houleuse, aux standards qui l’ont enchantée, aux pianos qui l’ont accompagnée ou qu’il a trahis.

Lire aussi: La honte, terreau fertile de la littérature