Des millénaires d’écrits, 150 000 pièces de l’Egypte antique à nos jours. Des manuscrits, des imprimés et des autographes courant de Virgile à Borges, en passant par Thomas d’Aquin ou Rabelais: dire de la Fondation Bodmer qu’elle regorge de trésors relève de la plus pure lapalissade. Parmi ces merveilles, il en est une qui a bénéficié d’élaborations particulièrement poussées: la collection de Bry, un vaste recueil de récits de voyage. Publiés à l’extrême fin du XVIe siècle par l’éditeur et graveur Théodore de Bry, ces 29 volumes compilent les récits des grands découvreurs (Colomb, Vasco de Gama, Magellan et bien d’autres) en deux grandes séries: les Grands Voyages pour l’Amérique, les Petits Voyages pour l’Afrique et l’Asie. Surtout, et c’est presque une première dans le cadre de la littérature viatique, ces volumes sont très richement illustrés.

Lire aussi: «Le voyage dans toutes ses dimensions pose des questions brûlantes»