Beau livre

Le regard des mots

Guy Oberson et Nancy Huston proposent «Terrestres», où le regard de l’une apprivoise les images de l’autre

Le regard des mots

Genre: Beau Livre
Qui ? Nancy Huston, Guy Oberson
Titre: Terrestres
Chez qui ? Actes Sud, 144 p.

C’est un dialogue d’images et de mots. Lui, Guy Oberson, peintre, sculpteur, performeur, est plutôt – on s’en doute – du côté des images: aquarelles, huiles, sculptures. ­Elles posent un univers primitif de chasse, de sacrifice, de lointains sauvages, de premiers temps du monde. Crânes, bois de cerfs ou d’autres animaux, fœtus ou petits en naissance, vestiges ou moments de transformation, passages de la vie à la mort. Le christianisme n’est pas loin: voyez ces oratoires à l’aspect sauvage! Nancy Huston, la romancière, l’essayiste qui navigue ici en poète – du côté des mots – ne s’y trompe pas: «Zut, dit le bélier/qu’avait-il/cet ange/à venir s’immiscer/dans les affaires/d’Abraham?» lance-t-elle, non sans humour, là où saigne la bête sacrifiée. Aux côtés des fœtus, nouveau-nés et nourrissons, elle dit aussi son mot: «Vas-y, exprime-toi, petit/donne libre cour à ta colère/ça fait du bien, et comme chacun sait/tout est de la faute de la mère.» L’une allège l’autre, les mots apprivoisent les images et voici donc Terrestres.

Publicité