Reggae. Sugar Minott. At Studio One (Soul Jazz 104/RecRec)

Dans les seventies tardives, Sugar Minott avait détroussé le falsetto vibré de Horace Andy; il enregistrait pour Studio One, institution de la musicalité compulsive à Kingston, des chansons bien cramées. Fresques en miniature d'âge d'or, où la noyade d'effets spéciaux, les lourdes basses crapahuteuses, devaient tôt ou tard finir par lancer une tradition. Producteur de sa propre maison Black Roots/Youth Promotions, Sugar Minott est un chapitre en soi de cette histoire syncopée. Encore habitée par la joie drue du calypso.