C'est sans doute avec une légère appréhension que le groupe américain célébrera ses retrouvailles avec le public romand. Lors du dernier passage de R.E.M. en Suisse, le batteur Bill Berry s'écroulait sur scène, victime d'une rupture d'anévrisme. Un incident qui devait marquer le début d'une longue série de déboires pour le groupe, culminant avec l'échec de l'album New Adventures in Hi-Fi (1996) et le départ de Berry.

Condamnés au trio, Peter Buck, Mike Mills et Michael Stipe en ont profité pour opérer une révolution en profondeur. Avec ses boucles rythmiques et ses structures musicales ouvertes, Up, sorti l'an dernier, témoigne d'une volonté constante d'expérimentation et renoue avec les sommets de leur chef-d'œuvre, Automatic for the People (1992). Une bouffée d'air frais qui devrait trouver sa pleine expression sur scène, le groupe étant réputé pour ses prestations scéniques hors norme. Quatre ans après sa dernière tournée, R.E.M. fera escale à Montreux pour l'un de ses deux concerts suisses (l'autre étant à Zurich). Un retour en forme de revanche pour un groupe qui, à près de vingt ans de carrière, affiche toujours une insolente jeunesse.

N. J.

Auditorium Stravinski, mardi 6 juillet