1944 Patrice Chéreau naît le 2 novembre à Lézigné

(Maine-et-Loire)

1966 Dévoué aux arts de la scène depuis deux ans, il devient animateur de salles et

de troupes dès l'âge de 22 ans. D'abord à Sartrouville (1966-1969), puis au Théâtre national populaire de Lyon-Villeurbanne qu'il codirige avec Roger Planchon et Robert Gilbert (1971-1977). Durant cette dernière période, il travaille activement, aux côtés de Giorgio Strehler, pour le Piccolo Teatro de Milan

1975 Il tourne son premier film, La Chair de l'orchidée, adapté d'un roman noir de James Hadley Chase

1976 Il monte son premier opéra, L'Anneau du Nibelung de Richard Wagner, pour le Festival de Bayreuth, sous la direction musicale de Pierre Boulez. Lulu d'Alban Berg en 1979, Lucio Silla de Mozart en 1984, Wozzeck d'Alban Berg en 1992 et Don Giovanni de Mozart en 1994 viendront s'ajouter à sa carrière à l'opéra

1982 Il est pour la première fois acteur de cinéma. Il joue Camille Desmoulins dans Danton de Wajda et jouera plus tard Napoléon dans Adieu Bonaparte de Youssef Chahine (1985), Montcalm dans Le Dernier des Mohicans de Michael Mann (1992) et Max dans Lucie Aubrac de Claude Berri (1997). A partir de 1982 également et durant huit ans, il dirige le Théâtre des Amandiers, y crée notamment l'essentiel des pièces de Bernard-Marie Koltès (Combat de nègre et de chien, Dans la Solitude des champs de coton, Le Retour au désert) et anime avec Pierre Romans l'Ecole de Nanterre-Amandiers, qui forme notamment Valeria Bruni-Tedeschi, Vincent Perez, Marianne Denicourt, Agnès Jaoui, Isabelle Renauld

2001 Il remporte l'Ours d'or à Berlin pour Intimité, son huitième film en tant que réalisateur.