Construit en 1910 pour accueillir les curistes de l'hôtel voisin, l'actuel centre Nairs, Art in Engiadina Bassa est en pleine mutation. Acheté en 1987 par Henry F. Levy, un Zurichois à la tête de la fondation Binz 39, le bâtiment était inutilisé depuis les années 70. Levy, qui dispose d'une trentaine d'ateliers à Zurich qu'il loue à des conditions avantageuses (dont sept sont prêtés gracieusement par période de deux ans), le rénove et invite des artistes à y séjourner à la belle saison, surtout des ressortissants d'Europe de l'Est. Depuis l'été 1998, le canton des Grisons, l'association Pro Engiadina Bassa qui regroupe des villages de la vallée et la Fondation Binz 39 se partagent la gestion du centre. «Du coup, Nairs, Art in Engiadina Bassa a une responsabilité envers la région, des questions de politique culturelle se posent, ce qui n'était pas le cas avant», explique Christof Rösch, le curateur. Il reçoit une quarantaine de demandes d'artistes par saison, surtout des Suisses, le comité en retient une quinzaine. Certains restent de mai à septembre, d'autres moins longtemps, selon le projet artistique (musique, arts plastiques, littérature) qu'ils souhaitent développer à Nairs. Le logement leur est offert, mais les artistes viennent ici par leurs propres moyens et doivent subvenir à leur nourriture et à la préparation des repas, à l'entretien de leur atelier et de leur chambre.

Et, bien entendu, accepter de vivre en communauté et en autogestion.