Comme Chappatte dans les pages du Temps, comme Wazem et Tirabosco évoquant leur séjour à Sarajevo dans la revue genevoise Bile noire, L'Association nous avait démontré le formidable potentiel du reportage en bande dessinée dans l'ouvrage collectif L'Association en Egypte. Avec le soutien notamment de l'Office fédéral de la culture, cet éditeur récidive avec L'Association au Mexique, intéressant mais nettement plus inégal. Dominique Goblet et Caroline Sury ne sortent pas d'un banal compte rendu touristique, et manifestent de surcroît peu de curiosité et d'ouverture. Vincent Vanoli va tout de même plus loin en mettant en parallèle graphique le contexte politique mexicain actuel et l'épopée de Los Olvidados. Et surtout le Zurichois Thomas Ott, avec ses grandes cases noires travaillées à la carte à gratter, nous entraîne dans une saisissante évocation de la violence et de la fascination de la mort dans la culture mexicaine.