Lewis Trondheim (Lapinot) et Joann Sfar (Le Chat du rabbin) sont les meilleurs amis de la terre. Mais ils se voyaient moins depuis qu’ils avaient mis un point final à Donjon. Lancée en 1998, cette fabuleuse saga d’heroic fantasy au second degré se développe en arborescence sidérante. Elle témoigne de l’inépuisable créativité des auteurs et de leur armada de dessinateurs surdoués: Larcenet, Blutch, Blain, Menu, Killofer… Pour raffermir le lien de l’amitié, les deux démiurges ont décidé de relancer leur opus maximum et d’en élargir même les perspectives, puisque, aux périodes situées avant (Donjon Potron-Minet) et après (Donjon Crépuscule) le grand siècle du Donjon, s’ajoutent Donjon Antipodes –, situé 10 000 tomes avant avant, et Donjon Antipodes +, 10 000 tomes après après…

Lire: Joann Sfar: «Un livre, c’est fait pour dire nos doutes»

L’action de L’Armée du crâne se déroule donc dans la préhistoire, quand Terra Amata était peuplée de créatures humanoïdes, disparues par la suite. L’affaire commence comme le premier volet cinématographique du Seigneur des anneaux par une bataille titanesque entre elfes et orques. Coups de haches contre sortilèges, tous les combattants tombent au champ d’horreur. Tous, sauf deux clébards: un bouledogue haineux du côté orque et un chien-chien à ruban rose du côté elfe. Le premier est bête et costaud, le second chétif et malin. Forcés de s’unir, ils vont faire route ensemble, se confronter à l’inépuisable cruauté du monde et s’initier à la bipédie. Sans doute sont-ils les lointains fondateurs de la population zoomorphe de Donjon.

Hors des Remparts, qui s’inscrit dans la continuité du cycle zénithal, ressemble à un tour de chauffe, une manière de renouer avec les personnages iconiques. Herbert de Vaucanson, le canard fanfaron, porteur de l’épée du Destin, Marvin, le dragon râleur, et Isis de Céphalonie, la féline fiancée d’Herbert, se sont vu assigner une mission délicate: quérir un fugus purit, ce champignon qui, outre son odeur pestilentielle, a le pouvoir de réduire les pierres en sable. Accessoirement, ils doivent infiltrer l’Ordre des pourvoyeurs exécutaires dont le centre névralgique se trouve dans le vortex d’un tourbillon marin… Aventures, bagarres, disputes puériles, massages démonologiques et gags potaches abondent. Ce redémarrage annonce des lendemains radieux dans le Donjonland.


Genre: bande dessinée

Titre: Donjon: Hors des Remparts

Auteurs: Boulet (dessin), Joann Sfar et Lewis Trondheim (scénario)

Titre: Donjon Antipodes: L’Armée du crâne

Auteurs: Gregory Panaccione (dessin), Joann Sfar et Lewis Trondheim (scénario)

Editeur: Dargaud

Pages: 56 p