Livres

Le retour du vengeur masqué de Chengdu

Dans «Avis de décès», un justicier de l’ombre annonce la couleur à ses futures victimes en leur adressant des messages glaçants. Le polar de Zhou Haohui tient parfaitement ses promesses. Dépaysement et frissons garantis

Quoi de plus universel que le polar! Où qu’il se passe, ce type d’ouvrage est susceptible d’intéresser les lecteurs du monde entier. Fort de ce constat, Zhou Haohui, 42 ans, a même imaginé de mixer les cultures. Si son Avis de décès se passe à Chengdu, la capitale de la province du Sichuan, son mystérieux tueur a pour nom Euménide, en référence aux déesses des remords et de la vengeance de la mythologie grecque. Véritable justicier de l’ombre, cet exécuteur sans visage a pour habitude d’envoyer un avis de décès – dont chaque caractère représente une prouesse calligraphique – à ses futures victimes. Et quoi que fasse la police pour l’en empêcher, il arrive généralement à ses fins.

Lire aussi: Roman noir pour un pays rouge