Pourquoi vouloir ressusciter les pianos d'époque?

Le Steinway moderne est l'instrument roi qui a fait ses preuves et séduit les foules par un impact sonore qui va droit aux tripes. Il est destiné aux grandes salles, il soulève des torrents de sons, il incarne l'ère romantique – Schubert, Chopin, Liszt, Rachmaninov – dans son message universel.

Il met en valeur l'artiste comme maître du monde, capable de dominer une machine dont la mécanique reste mystérieuse. Etre pianiste relève du mythe. Et lorsqu'on demande aux grands solistes s'ils s'intéressent aux pianos d'époque, beaucoup rechignent à jouer ces instruments dont ils jugent la sonorité «maigre» et «peu propre». Pourquoi vouloir diminuer Mozart?

Le problème n'est pas dans la sonorité, il est dans l'interprète capable de faire vivre un tel instrument. En quelques années, le pianiste Andreas Staier a révolutionné l'image du piano-forte. Ses disques se vendent comme des petits pains. Ses concertos de Mozart décoiffent, il sculpte les phrases avec une telle verve et un tel éclat que le public retrouve les qualités du Steinway – cette présence qui le met face à lui-même et ses émotions.

J. S.