Après Les Mamies attaquent!, Claire Renaud propose à ses lecteurs en mal de fantaisie et d’action Les Papis contre-attaquent!. Un roman qui se sent comme un poisson dans l’eau dans la collection «Pépix» que Sarbacane développe dans un esprit très «fantaisie à l’anglo-saxonne», loin des thématiques psychologisantes ou sociétales chères à tout un secteur de l’édition ado.

Ces papis en goguette sont quatre et demi: il y a Gérard le costaud, ancien déménageur et grand-père de la jeune narratrice; il y a Oscar le prof qui cite ses auteurs préférés à chaque occasion, Bernard le pharmacien hypocondriaque et Richard, l’Anglais en froid avec la langue française. Et le demi, c’est Léonard, barreur du bateau de la (pas très) fine équipe, hors circuit pour cause de jambe dans le plâtre. Mais la course du club d’aviron se profile, il faut à tout prix faire sortir Léonard de sa maison de convalescence!