Robert Nathan

Le Portrait de Jennie

Trad. de Germaine Delamain

Ed. Joëlle Losfeld, coll. Arcanes, 138 p.

Un peintre méconnu rencontre une petite fille dans un parc, modèle idéal qui l'initie à la pureté. Sans se douter qu'il a affaire à un fantôme, celui d'une jeune femme morte des années plus tôt, et qui lui réapparaît épisodiquement, d'étrange façon, vieillissant chaque fois un peu plus jusqu'à devenir telle qu'elle fut lorsqu'elle disparut. Ce texte, ici préfacé par Robin Cook, qui en souligne le charme secret, fut encensé jadis par les surréalistes (ils virent dans cette cascade de métamorphoses une rêverie sur l'amour fou) et fit l'objet d'une adaptation cinématographique de William Dieterle (en 1948), avec Jennifer Jones et Joseph Cotten.