Sur les hauteurs de Lausanne, Robin de Haas aide ses élèves à mieux respirer pour mieux chanter… Le Vaudois est en une dizaine d’années devenu une référence mondiale en matière de coordination respiratoire, une méthode développée dès la fin des années 1950 par l’Américain Carl Stough puis reprise par sa compatriote Lynn Martin. Pour faire simple, on peut dire que la coordination respiratoire vise une meilleure collaboration de tous les muscles liés à l’appareil respiratoire avec, comme finalité, un fonctionnement plus efficient de ce formidable instrument qu’est la voix. Robin de Haas, qui a animé de nombreux ateliers jusqu’à Hollywood, travaille aussi bien avec des chanteurs lyriques et pop, des comédiens – il a «sauvé» la voix d’un Yann Lambiel devenu aphone et aidé Vincent Veillon à étendre son registre vocal – que des sportifs cherchant à mieux maîtriser leur flux d’oxygène.