Black Rebel Motorcycle Club. Baby 81.(Island/EMI)

Le trio le plus crasseux de l'histoire du rock a peut-être fixé une fois pour toutes sa position sur le terrain. Avec Baby 81, il renonce en partie à la saturation tapageuse de ses débuts (B.R.M.C. et Take Them On, On Your Home) mais n'adopte pas pour autant l'apaisement qui habitait les surprenantes ballades de Howl (2005). La solution, escomptée mais brillante, est celle d'un entre-deux où l'électricité coule toujours à très haut voltage mais à travers des lignes harmoniques clarifiées. Cela donne du sublime (le très Bauhouse «Need Some Air» ou l'entêtant «Could Wind»), et du simplement évident (le très pop «Windows»). Album joyeux.