De Bordeaux, le jeune Julien Pras et son groupe Calc font partie d'une nouvelle génération de musiciens ayant manifestement bénéficié des expérimentations minimalistes de Dominique A. Avec des moyens techniques très réduits, le groupe réinvente sur ce deuxième album un rock français décomplexé, mariant à leurs influences américaines (Elliott Smith, Pavement) un son et une énergie qui les rapproche de leurs glorieux aînés Kat Onoma ou Les Thugs, version dégraissée.