A l'intersection du post-rock instrumental et de l'électronica germanique, le trio autrichien poursuit son insolent travail de décomposition sonore. Batteries filtrées, rythmiques morcelées, basses et synthétiseurs en apesanteur, l'esthétique fragmentaire de Radian organise de singulières nappes sonores alliant sortilèges numériques et peaux désarticulées. Manière de Can pour la génération laptop dont ce troisième album constitue la réalisation la plus aboutie.