Wire. Object 47. (Pinkflag/Irascible).

Le quatuor d'esthètes rock Wire a bien pu virer au trio (défection du guitariste Bruce Gilbert), l'âme se conserve, quoique légèrement allégée: au terrifiant Send de 2003, glaciale machine à aspirer l'air ambiant, Object 47 oppose une humeur un peu plus alanguie. Entendons-nous, les fondamentaux sont toujours là: une forme de rigueur quinquagénaire, le choix d'une propulsion métronomique, et cette espèce de beauté sèche et abstraite qui touche très juste en prenant l'air de ne pas remuer son couteau... Mais il est vrai qu'à l'urgence a succédé un désir de regarder les choses se faire à leur rythme. Traduction approximative: troquer les adjectifs (punk pour pop) sans oublier son nom.