«Samedi peu avant minuit, ma dernière heure a sonné et je me suis endormi paisiblement à la maison», est-il écrit en suisse allemand. «Je dis au revoir tout le monde, c’était bien».

Considéré comme le fondateur du «Mundartrock» en Suisse, littéralement «rock en dialecte», il a marqué la musique rock des années 1970 et 1980. Ses textes ont touché toutes les générations et ont été une source d’inspiration pour de nombreux artistes.

Le chanteur a reçu plusieurs récompenses durant sa carrière. En mai, la fondation Suisa lui a rendu hommage pour l’ensemble de son oeuvre en tant que parolier. Il fait partie de la scène musicale depuis 50 ans et sa passion «reste intacte», avait relevé la fondation.

Il a également été sacré Suisse de l’année 2015. Depuis, l’artiste, originaire d’Interlaken (BE), a son nom gravé sur une stèle sur l’Älggi-Alp, une prairie dans le canton d’Obwald marquant le centre géographique de la Suisse, aux côtés notamment de ceux de Köbi Kuhn, Roger Federer, Eveline Widmer-Schlumpf ou Didier Burkhalter.

En 2011, il a également reçu le prix d’honneur des Swiss Music Awards pour l’ensemble de sa carrière.