Le streaming pour venir en aide à la scène régionale. A Genève, c’est ce que propose le festival Rock’n’Truck, une initiative née d’une rencontre entre quatre musiciens, Marie Christophe Ruata-Arn (Le Beau Lac de Bâle, The Lawdy Mamas), Nadia Pellegrini-Niederhauser (The Lawdy Mamas, Las Vegas Parano), Tamara Lyane Retchitzky (The Lawdy Mamas, Wigwam) et Philippe Mikes (Toxic Gazoline, Wigwam). Le concept est simple: une fois par mois, trois groupes se relaient pour un concert retransmis en direct – deux formations aguerries et une découverte, dans le but de soutenir la relève. En guise de scène, le Food Truck du Relais Thaï.

«C’est vraiment la tristesse de voir tous ces musiciens incapables de se produire qui nous a poussés à nous lancer, explique Philippe Mikes. Nous avions envie de faire un geste en faveur des artistes, mais aussi de permettre à de jeunes groupes de sortir de leur local.» Pour les aspects techniques, l’association à but non lucratif née de cette initiative s’est entourée de techniciens capables de tenir un standard de qualité. Car eux aussi souffrent du désert que traverse l’industrie de la musique live; ils sont d’ailleurs rémunérés pour leur travail. Les groupes, eux, sont payés au chapeau virtuel: chaque internaute peut verser une somme de son choix, les gains étant ensuite divisés équitablement.

Projet à pérenniser

Lorsque la situation sanitaire le permettra, le Rock’n’Truck devrait accueillir du public, selon les jauges permises. Mais il restera en parallèle un événement numérique pouvant être suivi depuis chez soi. Philippe Mikes espère, après une première année en forme de test, pouvoir pérenniser le projet. La première soirée, en janvier, a réuni The Lawdy Mamas, Toxic Gazoline et Eagle Keys côté relève. «Nous avons joué les cobayes avec nos groupes afin de repérer les inévitables erreurs de jeunesse», confie le batteur en soulignant que, pour les jeunes groupes sélectionnés, pouvoir bénéficier d’une performance filmée est un bel atout lorsqu’il s’agit de démarcher des programmateurs.

Lire aussi: Un festival fantôme au secours de la musique suisse

La deuxième édition du Rock’n’Truck est agendée au 13 février. Avec au menu Metro, formation emblématique de la scène rock genevoise du tournant des années 1980 qui amorcera là son grand retour, ainsi que deux formations hard, Roadfever pour l’expérience et Semtex pour la découverte. Organisée en partenariat avec Radio Tonic et On Stage Music Live, la soirée sera entrecoupée d’interviews des artistes.


Rock’n’Truck, prochaine soirée le samedi 13 février à 19h45. Infos, programmation et diffusion sur www.rockntruck.ch