Culture

Roman. Dermot Bolger

Dermot Bolger. Toute la famille sur la jetée du paradis. The Family on

Dermot Bolger. Toute la famille sur la jetée du paradis. The Family on Paradise Pier. Trad. de Bernard Hœpffer. Joëlle Losfeld. 537 p.

C'est avec la remarquable Musique du père – une quête initiatique dans les brumes du Donegal – que nous avons découvert l'Irlandais Dermot Bolger, né en 1959 dans un faubourg ouvrier de Dublin. Avec Toute la famille sur la jetée du paradis , il signe un roman historique qui traverse l'Europe en nous plongeant dans l'intimité d'un petit clan d'Irlandais du nord, les Goold Verschoyle. Parents et enfants vivent – au début du XXe siècle – dans un manoir bucolique digne de la Comtesse de Ségur, mais la famille va bientôt se disperser. Eva, l'artiste, se retrouve à Londres et ses deux frères suivront des chemins très différents: Art se convertira au trotskisme pur et dur tandis que son cadet Brendan ira se frotter à la guerre civile espagnole. L'histoire de cette famille, Bolger la raconte tout en multipliant les digressions sur les traumatismes de la première moitié du siècle dernier. Mais le roman ne sombre jamais dans le documentaire parce qu'il est bercé par la nostalgie du paradis perdu, malgré les violences qu'il met en scène .

Publicité