Mo Hayder. Rituel. Ritual. Trad. d'Hubert Tézenas. Presses de la Cité. 422 p.

Dans le port de Bristol, une plongeuse de la police découvre une main coupée. Les experts de service décrètent que cette main a dû être sciée sur un homme vivant. Venu de Londres, l'inspecteur Jack Caffery cherche donc soit un cadavre, soit un manchot, entre deux rencontres avec un inquiétant Marcheur, assassin libéré devenu philosophe errant. Plongeuse et inspecteur suivent des pistes irrésistiblement africaines, sur fond de magie noire, végétaux hallucinogènes et rites barbares, tout en affrontant leurs propres démons intérieurs. En chute libre depuis l'excellent Tokyo, la Britannique Mo Hayder sabote son récit à force de complications et d'invraisemblances, avec notamment un «méchant» parfaitement improbable. Peut-être ces grand-guignolades lugubres sont-elles ce que réclament ses lecteurs, dont la dame serait dès lors la complaisante prisonnière. Dommage, car le talent de Mo Hayder mérite mieux qu'une fossilisation à la Patricia Cornwell.