Livres

Roman à quatre mains et récit à pile ou face

Deux auteurs (et autant de narrateurs), deux entrées dans le texte (et autant d’intrigues): la forme des romans se diversifie et ravive le sens

Le second tome commence là où s’était arrêté le premier (LT du 23.01.2016): Flora sort de prison, et Max est là pour l’accueillir. Ils se fréquentent donc pour la première fois, après leurs seuls échanges épistolaires, et c’est un peu comme s’ils découvraient ensemble leur liberté. La phobie sociale de Max se calme, il commence un apprentissage de cuisinier, tandis que Flora, ayant purgé sa peine pour avoir frappé une fille qui la harcelait, étudie l’anthropologie. Et un grand enjeu les réunit: sauver une maison de retraite atypique, menacée par la construction d’un centre commercial.

Ecrit à quatre mains par Coline Pierré et Martin Page, Les nouvelles vies de Flora et Max est à nouveau une réussite. Ne renonçant pas à l’échange de lettres et de messages, car ce type de communication convient à merveille à ces ados sensibles et introvertis (et sied au projet d’écriture!), les jeunes héros, dont nous partageons avec plaisir le quotidien, nous touchent droit au cœur. Parfaitement conscients de leurs difficultés, de leurs particularités, ils refusent l’apitoiement et s’en sortent par l’humour, par des pirouettes – et le souci des autres. Les résidents de la maison de retraite incarnent une jeunesse d’esprit que les difficultés de la vie refusent à ces ados atypiques, dont on suit fébrilement les avancées, tant les auteurs savent nous les rendre proches.

Choisir son chemin

Parfois, lire, c’est choisir. Un récit ou un autre. Un chemin ou un autre. Le jeune narrateur de Par le lac – Par la forêt veut aller sur la Colline aux Lézards pour assister au réveil du soleil, ce moment où le sac qui le retenait prisonnier se déchire, alors la lumière se déverse à nouveau sur terre, et c’est le printemps. Comment se rendra-t-il sur la colline? En s’enfonçant dans la forêt ou en traversant le lac gelé? Le lecteur a le choix, avec cette collection Boomerang du Rouergue: c’est la même histoire qui se raconte, selon qu’il entame sa lecture par le recto ou le verso du livre – et pourtant…

Lire aussi: Le regard des autres…

En phrases que la course en avant rend brèves, précipitées, Alex Cousseau nous livre deux récits inspirés des peuples premiers, ceux qui communiquent avec les arbres, les bêtes, ceux qui déclinent les cycles de la nature en allégories prodigieuses.

Le garçon sera au rendez-vous, mais il aura effectué en chemin des choix; qui le changeront, et changeront le regard du lecteur sur lui.


Coline Pierré et Martin Page
«Les nouvelles vies de Flora et Max»
L’Ecole des loisirs, coll. Médium +. Dès 13 ans

Alex Cousseau
«Par le lac – Par la forêt»
Rouergue, coll. Boomerang. Dès 8 ans

Publicité